Après l’opérateur Orange, SFR et sa maison mère Altice prévoient de lancer leur propre banque mobile baptisée Alticebank et déployée en Europe d’ici le début de l’année 2019. Explications.

Après le sport, les séries et le cinéma, Altice, la maison mère de SFR, continue son ascension avec un cap vers le secteur bancaire cette fois-ci. En effet, Patrick Drahi, le propriétaire du groupe, vient d’annoncer son souhait de créer un service bancaire mobile d’ici le début de l’année 2019.

Un délai nécessaire à l’obtention de l’agrément bancaire européen délivré par la banque centrale européenne (BCE) et qui permet de bénéficier du sésame, à savoir une licence bancaire. Le groupe Altice aurait déposé sa demande auprès de la BCE au début de l’été 2017.

Un déploiement en France et au Portugal

Si très peu d’informations ont encore été révélées, il apparait que cette offre bancaire devrait être à destination première des clients mobile de SFR en France et de Portugal Telecom au Portugal. De plus, le groupe Altice travaillerait actuellement à la création d’une nouvelle plateforme bancaire mobile qui devrait être nativement intégrée à ses services télécoms.

Contrairement à l’opérateur Orange qui avait racheté Groupama Bank pour développer son service bancaire, Altice compterait plutôt miser sur ses compétences internes. Dans cet optique, le groupe chercherait à s’appuyer sur une Fintech, une start-up spécialisée dans la finance, pour accompagner le développement de sa banque mobile.

Pour autant, Altice ne part pas de rien. Aux Antilles, SFR commercialise déjà en boutique une offre bancaire baptisée OPS. En France, SFR Play permet d’effectuer des achats par SMS. Et au Portugal, sa filiale mobile Meo distribue M Wallet, qui offre la possibilité de consulter en ligne ses comptes depuis une application.

En choisissant de créer sa propre banque en ligne, le groupe Altice espère ainsi toucher de nouveaux clients tout en conservant ses anciens puisqu’en effet, si 16 millions d’usagers changent d’opérateur mobile chaque année, les utilisateurs restent en revanche souvent très fidèles à leur établissement bancaire.