Câble : quelles différences par rapport à la fibre ou l'ADSL ?

Câble : le principe

Le câble est une technologie ancienne qui avait été, à l'origine, mise en place pour permettre la diffusion de la télévision. Dans un second temps, on s'est servi du câble coaxial pour faire circuler internet. Si aujourd'hui, l'ADSL est la technologie la plus répandue en France, on utilise toujours le câble pour installer des connexions à internet grâce à la la technologie HFC (hybride fibre coaxial). Cette technologie reste la plus répandue puisqu'elle utilise les réseaux câblés de télévision existants, et permet l'accès  à un internet haut débit.  

Une technologie différente

Tout comme la fibre optique, le câble permet d'accéder au très haut débit. Les deux technologies ne doivent pas être confondues pour autant. En effet, si la fibre optique doit faire l'objet d'un déploiement particulier, le réseau câblé de Numericable-SFR est déjà en place et offre déjà le très haut débit à ses abonnés. Grâce à lui, il est possible de regarder la télévision sur plusieurs d'écrans sans en altérer pour autant le débit.

Concernant la fibre optique, on parle d'un raccordement FttH : la fibre est tirée dans les rues puis dans les immeubles et enfin, jusque dans les logements des particuliers.

Pour le câble, on parlera plutôt de la technologie FttB. Dans ces circonstances, le raccordement final jusqu'aux abonnés est fait à l'aide du câble coaxial et non de la fibre. Loin d'être une solution désavantageuse pour les abonnés, le câble coaxial reste parfaitement performant sur les courtes distances et peut donc très bien remplacer la fibre pour la dernière partie du raccordement des abonnés.

Plusieurs indicateurs permettent de jauger la vitesse d'un réseau internet, les principaux étant le ping, ou encore les débits montant et descendant, appelés respectivement « upload speed » et « download speed », et qui vont déterminer la durée nécessaire à importer ou exporter du contenu sur le web.

Câble : quelle couverture ?

On le soulignait plus haut : l'ADSL est la technologie la plus répandue et couvre actuellement près de 98 % du territoire. On peut néanmoins noter que sur les 12,5 millions des foyers ayant accès au très haut débit, 8,5 d'entre eux l'ont par le biais du câble contre seulement 4 millions par celui du FttH (selon l'Observatoire de l'Arcep publié en mai 2015). 

De par sa couverture, le câble a donc un avantage de taille sur la fibre classique.  

Etat des déploiements des réseaux FttH 31 mars 2015.fancybox-skin

 

À gauche, le déploiement réseaux FttH et à droite, le déploiement des réseaux câblés à la même période, soit fin mars 2015 (source : Observatoire trimestriel des marchés de GROS de communications électroniques (services fixes haut et très haut débit) en France - Résultats du 1er trimestre 2015).

L'organisme de l'Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (Arcep) a tranché lors de la publication de son nouvel observatoire sur la qualité du service fixe d'accès internet. Cinq fournisseurs d'accès en France ont été soumis à une dizaine de mesures depuis neuf sites différents.

En ce qui concerne le débit descendant (download), la « vraie » fibre, FttH, observe un débit d'environ 500 Mbit/s contre,  en moyenne, une centaine pour le câble. L'ADSL/VSDL, elle, reste en dernière position avec un résultat maximum, en ligne courte, d'à peu près 20 Mbit/s.

Au sujet de la latence, la fibre FttH est loin devant avec une moyenne observée autour de 8 millisecondes contre 20 pour le câble et l'ADSL/VSDL.

Enfin, le temps de chargement d'une page web avec le câble est d'en moyenne 2 millièmes de seconde contre 1.7 pour la fibre FttH et 2.5 pour une ligne courte de l'ADSL/VSDL .

L'Arcep vante ainsi  dans son rapport les mérites de la fibre optique jusqu'à l'abonné (FttH) qui serait, selon elle, plus performante que le câble. 

Le réseau Numericable

La modernisation du réseau

L'année 2007 a été particulièrement importante pour Numericable et son réseau puisqu'elle a tout d'abord été marquée par sa fusion avec Noos sous une seule et unique marque : Numericable. C'est également à cette époque que le principal câblo-opérateur en France a posé les bases d'une volonté toujours affirmée à ce jour : la modernisation du réseau câblé français.

Le but ? Fournir aux abonnés tous les avantages d'une connexion Très Haut Débit.

Ces travaux de rénovation de grande envergure ont donc eu pour but de remplacer les câbles coaxiaux par de la fibre optique sur le réseau de transport horizontal (jusqu'au pied des immeubles).
En juin 2012, Numericable affirmait avoir investi 1 milliard d'euros entre 2006 et 2011 pour le déploiement de son réseau.

Du très haut débit pour les abonnés

Aujourd'hui, Numericable propose un service de TV numérique ainsi que des offres Internet très haut débit.

Si Numericable est présent sur Paris, il propose également ses services dans de nombreuses communes françaises, de grande et de moyenne densité. Ainsi, les habitants de Valence, d'Avignon ou même de Niort peuvent profiter de ces offres à très haut débit.

De la « fausse fibre » ?

Numericable commercialise-t-il une fausse fibre ?

La polémique enfle depuis fin 2014 et vient de  donner naissance à un arrêté qui impose aux fournisseurs de préciser noir sur blanc leur technique de raccordement final.


Concurrents directs de SFR -Numericable, les fournisseurs Orange et Free regrettent que l'appellation « fibre » soit utilisée de manière abusive par le câblo-opérateur. En effet, le raccordement final de Numericable n'étant pas en fibre optique (FFTB), ils considèrent qu'il y a tromperie.

En vigueur dès le 1er juin 2016, l'arrêté « relatif à l'information préalable du consommateur sur les caractéristiques techniques des offres d'accès à l'internet en situation fixe filaire » défend aux FAI utiliser le terme « fibre » s'ils n'assurent pas le raccordement du client par fibre optique jusque dans son logement (FTTH).

Dans le cas de réseaux câblés FTTB, le fournisseur devra donc indiquer la mention suivante « sauf raccordement du domicile » dans ses publicités en particulier et dans sa communication en général. A ce jour, l'opérateur SFR-Numericable envisagerait néanmoins un recours et met en avant ses performances qu'il juge équivalentes à celles de la fibre FTTH.