4G LTE : la définition

Quatrième génération de réseau mobile, la 4G vient tout simplement succéder à la 2G, qui incarnait le passage de l'analogique vers le numérique et à la 3G, apparue dès 2004 dans l'hexagone.
En voie d'expansion dans le monde entier, et plus particulièrement en France, la technologie 4G assure un meilleur transfert des données grâce à des débits de l'ordre de 100Mb/s à 1Go/s.
Sur le papier, le réseau mobile 4G est, en termes de compétitivité, similaire, voire même supérieur, à celui de la fibre optique. Dans les faits, l'utilisation de la 4G reste encore soumise à des questions d'équipements (smartphones et forfaits compatibles) et de localisation géographique, toutes les villes n'étant pas encore uniformément couvertes par le réseau.

Proposant entre 1Go et 40Go en moyenne, les différents forfaits 4G ne sont pas illimités pour autant. En fonction de l'offre choisie, les consommateurs doivent en effet respecter un quota de data internet. Lorsque ce quota est dépassé, la majorité des services reste accessible mais le débit maximum de la 4G s'en trouve considérablement réduit. Par exemple, chez Orange, ce débit est abaissé à 128 Kbits/s.

La portée de l'antenne 4G et le nombre d'utilisateurs se partageant la même bande passante peuvent  également conditionner le débit et le faire varier.

Le déploiement de la 4G sur le territoire français

Chaque opérateur de téléphonie développe son propre réseau 4G et ce, ville par ville. Pour ce faire, il est nécessaire d'adapter les antennes-relais déjà présentes sur le territoire afin qu'elles soient compatibles avec la 4G ou de procéder à l'installation de nouvelles antennes 4G.
Dans ce cadre, les opérateurs doivent se référer à l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) qui est quant à elle chargée de réguler les communications électroniques en France.
Les premières licences 4G LTE ont été attribuées aux opérateurs en 2011 et fin 2015. Le second appel d'offre a été effectué suite à l'arrêt de la télévision hertzienne analogique. La bande des 800 MHz libérés a été notamment répartie entre SFR, Bouygues Télécom et Orange.

Au 1er Janvier 2016, c'est l'opérateur Bouygues qui domine le réseau en étant présent dans 3000 villes environ. D'après l'ARCEP, il faudra néanmoins attendre 2027 avant de voir la totalité du territoire couverte par le réseau 4G !

La 4G : quels avantages pour le consommateur ? 

Le développement de la 4G a marqué le début d'une nouvelle ère pour les utilisateurs de smartphones. Avec des temps de charge de plus en plus courts et l'omniprésence de la HD, la 4G permet de gagner à la fois de la qualité d'image et du temps !

Des téléchargements plus rapides

Les smartphones sont des outils du quotidien et bien souvent indissociables de nos vies professionnelles et personnelles. Télécharger une application, un fichier ou un document multimédia sont des opérations courantes qui ne prennent à présent que quelques secondes. Grâce à la 4G, il est possible de récupérer un album de musique ou d'ouvrir une pièce jointe en un clin d'œil sans parler des mises à jour des smartphones et de leur systèmes d'exploitation, désormais immédiates.

Des vidéos en HD

La 4G a également un impact positif sur la rapidité et le confort de lecture des vidéos HD. Terminés les téléchargements interminables et les images saccadées ! A présent, les utilisateurs peuvent visionner des vidéos en streaming ou profiter de retransmissions vidéos d'évènements en direct depuis leur mobile et ce, dans les meilleures conditions possibles.

Un Cloud de plus en plus performant

L'arrivée de la 4G sur nos smartphones permet aussi de profiter pleinement de toutes les fonctionnalités du Cloud.

  • Le cloud gaming : autrement appelé « le jeu à la demande » et auparavant uniquement accessible en wifi, il offre désormais des conditions de jeu irréprochables aux joueurs qui peuvent jouer en tous lieux.  
  • Le cloud computing : à l'heure où de plus en plus de données, jadis utilisées en local, ont migré vers les serveurs pour une utilisation online, faire évoluer le cloud semble indispensable. Grâce à la 4G, une opération simple comme télécharger un fichier et le modifier est quasi immédiate.

Vers le développement de la visiophonie

Si elle a peiné à s'imposer sur le devant de la scène, la visiophonie va directement bénéficier du nouveau débit par la 4G. Délaissée pour son manque de fluidité, elle permet à présent des discussions en temps réel sans décalage d'images.

La 4G+

Face à une 4G qui se démocratise de plus en plus, les opérateurs commencent déjà à se tourner vers le fameux « ultra haut mobile » avec une promesse : obtenir un débit jusqu'à deux fois supérieur au débit de la 4G !

Comment ça marche ?

Pour tenir de telles promesses, la 4G+, nouvelle norme également connue sous l'appellation « LTE-Advanced », se connecte à plusieurs bandes de fréquences 4G en même temps. Ainsi, les utilisateurs peuvent bénéficient d'un débit pouvant aller jusqu'à 200 ou 300 Mb/s.

Quelle couverture ?

Bouygues Télécom a été le tout premier opérateur à commercialiser la 4G+ (juin 2014). Depuis, il a été suivi par Orange et SFR. Début 2015, la couverture était encore très réduite en France, seulement une vingtaine de grandes agglomérations étant concernées.

Les smartphones compatibles

Si la 4G+ représente une évolution notable, elle n'est pas encore accessible à tous les utilisateurs pour autant. La raison en est simple : pour en profiter, il faut tout simplement posséder un smartphone compatible et peu de modèles offrent cette accessibilité pour le moment.

En donnant accès à un très haut débit mobile, la 4G a tout simplement révolutionné le quotidien des consommateurs et leurs habitudes. Profitant de manière optimale de tous les services proposés par les mobiles (cloud, HD, visiophonie...), ces derniers ont pu s'affranchir du wifi et découvrir tous les avantages d'une consommation nomade.