C’est désormais un fait : la vidéo à la demande ou SVOD est devenue le premier poste de recettes du marché vidéo en France en 2018. Un succès largement soutenu par l’explosion du géant américain, Netflix, dans l’Hexagone. Revue en détails.

Un désamour pour les DVD

Un cap a été franchi : en 2018 en France, le marché physique du DVD est passé sous la barre des 450 millions d’euros de chiffes d’affaires, selon les chiffres de l’institut d’études de marché, GFK. En onze années, le marché a ainsi perdu plus d’un milliard d’euros de recettes.

chute marché dvd france 2018

Et malgré ses qualités d’image et de son, le Blu-ray n’est pas parvenu à sauver le support vidéo physique du DVD. Attendus en 2019, les Blu-ray 4K auraient pu donner un nouvel élan au marché si les prix affichés n’étaient pas si élevés (compter en moyenne 25 euros pour l’achat d’un DVD Blu-Ray 4K), un élément qui risque probablement de freiner l'envie des consommateurs, toujours plus séduits par les offres de SVOD.

Le boom de la SVOD

Parce que le malheur des uns fait le bonheur des autres, c’est le marché de la vidéo à la demande ou SVOD qui s’est enrichit et a explosé ces dernières années en France. Propositions tarifaires séduisantes, catalogues riches et régulièrement mis à jour, contenus exclusifs… Les qualités allouées à la SVOD par les consommateurs sont nombreuses. 

succes svod france

A 671 millions d’euros de chiffre d’affaires, les trois modes de consommation dématérialisés (VOD Locative, VOD Achat et SVOD) représentent actuellement 60% des recettes de la vidéo à domicile, selon les chiffres du GFK. L’institut d’études de marché annonce une progression de 83% du chiffre d’affaires de la SVOD en 2018. Un succès qui ne risque pas de s’arrêter en France, en particulier auprès des Millenials

 


Recommanderiez-vous cet article ?
Ajouter un commentaire