Le réseau ADSL en Martinique 

En 2007, la Martinique a bénéficié de deux mesures qui avaient pour but de faire baisser les prix des offres ADSL et de développer plus largement les offres de triple play. Dans un premier temps, il a été question de déployer le câble afin de développer un réseau ADSL indépendant du réseau de France Télécom.

Dans ce cadre, des opérateurs tels que Mediaserv et Sogetrel ont eu l'opportunité de développer puis de gérer le réseau haut-débit de l'île en utilisant le câble sous-marin qui relie la Martinique et la Guadeloupe. L'investissement a été de taille : près de 24 millions d'euros ont été utilisés pour densifier la couverture et raccorder le plus grand nombre de particuliers et d'entreprises au réseau ADSL.

Dans son étude sur le marché des communications électroniques dans les départements et collectivités d'outre-mer (Mai 2015), l'Arcep met en avant la baisse progressive du nombre d'abonnements à internet par un accès bas débit et l'augmentation du nombre d'abonnements en haut et très haut débit (voir schéma ci-dessous), preuve que le réseau ADSL s'est peu à peu démocratisé.

 

La fibre : les enjeux du déploiement

Le déploiement de la fibre optique en Martinique est un enjeu de taille pour les FAI mais il est encore très récent. La cause ? De tels travaux entraînent des coûts importants et les opérateurs métropolitains, à l'exception d'Orange, ont longtemps hésité à investir dans les DOM, un marché qu'ils jugeaient alors peu lucratif.

Le déploiement de la fibre en Martinique semble pourtant être en bonne voie. La première armoire technique a été installée à Fort-de-France début janvier 2016. Grâce à elle, près de 400 foyers pourront avoir accès à la fibre optique. D'autres communes, comme Redoute, Schoelcher ou Didier devraient également bénéficier très rapidement de telles installations.

Ces nouveaux réseaux ont été financés par l'opérateur Orange et déployés avec le soutien des municipalités. Pour assurer leur développement, le FAI a mis en place un programme d'investissement de 31 millions d'euros pour la période allant de 2015 à 2020. Ce dernier s'est également engagé à ouvrir l'exploitation de la fibre optique à tous les FAI qui pourront, dès lors, proposer leurs offres fibre aux abonnés.


Recommanderiez-vous cet article ?
Ajouter un commentaire


Commentaires

Dba Le 02/08/2019


C'est la CTM (fusion Région et conseil général) qui finance les déploiement du FTTH sur 32 communes sur 34.

Dba Le 02/08/2019

La ville de Schoelcher est la ville la plus couverte en très haut débit de l’île avec SFR à 80-90% et orange à moins de 30%.
Orange déploie uniquement sur fort de France et Schoelcher.

Dba Le 02/08/2019

Redoute et Didier ne sont pas des communes mais des quartiers de fort de France.
Le déploiement du FTTH ayant pris du retard ce sera vers 2028 que l'on attend une couverture à hauteur de 70 à 80% du territoire.