Couverture ADSL : équipement des ménages et débit

2006 : le haut débit pour tous

Au cours de l'année 2004, un contrat de Délégation de Service Public a été signé entre la société Global Caribbean Network (GCN) et le Conseil régional de la Guadeloupe afin que soit fourni, installé et géré un câble sous-marin permettant de mettre en réseau la Guadeloupe, les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy et Porto Rico.

Depuis 2006, la Guadeloupe est donc reliée par le câble sous-marin Guadeloupe numérique et bénéficie des offres ADSL de différents opérateurs dont Mediaserv et Orange. Ce dernier possède près de la moitié du marché de l'accès à internet auprès des particuliers.

Une couverture et des débits encore insuffisants

Dans son étude des Equipements en communications électroniques et audiovisuels des ménages et des individus – Guadeloupe, parue en juillet 2013, l'ARCEP mettait en avant les inégalités constatées sur le sol guadeloupéen. En effet, en 2012, seulement un foyer sur deux déclarait être équipé d'une connexion internet à domicile, soit environ 84 000  ménages. Selon les observations de l'ARCEP, télévision par satellite et connexion haut débit semblaient être liées, la majorité des ménages concernés ayant accès aux deux technologies.

En plus de ces disparités en termes d'équipement, de fortes inégalités de débit sont également à constater, la couverture ADSL en Guadeloupe ne se caractérisant pas par son homogénéité. Selon les chiffres de l'ARCEP (voir ci-dessous), seulement 37 % des ménages équipés d'une connexion haut débit bénéficiaient d'une connexion équivalente ou supérieure à 2 Mbps.

Débit souscrit par les ménages ayant accès à internet à domicile en Guadeloupe

Projet « Guadeloupe numérique » et déploiement de la fibre optique

Courant 2014, la Guadeloupe, la Réunion, Mayotte et la Martinique ont présenté leurs projets d'aménagement numérique afin de préparer au mieux le déploiement du très haut débit sur leurs territoires respectifs.

En Guadeloupe, les investissements seraient de l'ordre de 150 millions, dont 80 millions d'euros d'investissement répartis sur la période comprise entre 2014 et 2017, et permettraient de desservir en fibre optique près de 40 % des logements et des entreprises présents sur le territoire. Ce projet a également pour but d'améliorer le débit ADSL auprès des 18 000 logements et entreprises qui se trouvent actuellement en zones blanches et grises. 

En Janvier 2016, la ville de Pointe-à-Pitre a été l'une des premières communes à bénéficier du très haut débit. Orange a en effet commencé à installer la fibre optique dans le quartier de Lauricisque où pas moins de 5000 foyers pourront se raccorder.


Recommanderiez-vous cet article ?
Ajouter un commentaire