Faute d’accord de diffusion, TF1 refuse que Orange distribue ses chaînes sur les box de ses abonnés. Si la situation ne se résout pas rapidement, ce sont les clients qui risquent d’en pâtir…

Depuis vingt-deux mois, entre TF1 et Orange, la bataille fait rage. Le groupe audiovisuel aurait même assigné en justice l’opérateur télécom le 6 février 2018. Avec l’interdiction formelle de continuer à diffuser ses chaînes (TF1, LCI, TMC, TFX…).

En cause: un contrat de diffusion

La raison à cela ? Une mésentente sur le contrat financier de diffusion qui lie Orange et TF1. Cela fait depuis juillet 2016 que les deux groupes négocient. « Orange vend nos chaînes mais ne nous verse pas de rémunération comme nous le souhaitons », a précisé un responsable de TF1 interrogé par Europe 1. 

Concrètement, TF1 ne souhaite pas de l’opérateur qu’il arrête de diffuser ses chaînes mais de cesser de les vendre dans son offre TV. Résultat : les abonnés de Orange ne pourront peut-être plus regarder directement les chaînes du groupe à partir de leur box TV. Pour l’instant, ce n’est « que » la plateforme MYTF1 qui est rendue indisponible.

Le CSA comme médiateur

Ce n’est pas la première fois que ce genre de blocage arrive. En 2017, TF1 avait connu une situation similaire avec SFR. Pendant un an, les négociations ont stagné jusqu’à ce que TF1 suspende l’accès à MYTF1 sur les box de l’opérateur en septembre 2018.

Deux mois après, un accord a finalement été signé : en plus de la diffusion des chaines du groupe, SFR proposera à ses clients une offre de replay prolongée à 30 jours et enrichie avec des avant-premières de programmes. C’est ces mêmes offres que TF1 souhaite voir appliquer par Orange à ses abonnés.

Se disant « préoccupé » par la situation, le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel) s’est proposé de faire le médiateur entre Orange et SFR le 7 février 2018. Mais que l’on se rassure : il est impensable que les deux géants ne parviennent pas à un accord. Reste à savoir lequel cédera avant l’autre…