1. Guides et Actus
  2. 5G
  3. La 4G efface le Wifi dans 33 pays du monde

La 4G éclipse le Wifi dans 33 pays du monde

Mise à jour le 14 décembre 2018 par Margaux Couturier

Dans 33 pays du monde, les réseaux mobiles assurent une meilleure qualité de réseau que le Wifi d'après une étude d'OpenSignal.

OpenSignal, une société britannique spécialisée dans la cartographie de couverture sans-fil, a publié un rapport sur l’état de qualité de connexion du Wifi face au réseau mobile. Conclusion : le Wifi est en train de se faire distancer par le réseau mobile dans 33 pays du monde.

Ecart croissant de performances

Parmi eux, l’Australie en première position - où le réseau cellulaire est 13 Mbit/s plus rapide que le Wifi -, la France - où la 4G est 2,5 Mbit/s plus rapide que le Wifi -, la Grèce ou encore Taïwan. A l’inverse, aux Etats-Unis, en Chine, à Singapour, à Hongkong ou en Irlande, le Wifi domine encore le réseau mobile.

D’après ce bilan, la manière de consommer Internet pourrait subir de vastes changements. Aujourd’hui, l’utilisateur privilégie souvent l’accès Wifi au réseau mobile s’il en a la possibilité. Mais avec l’écart croissant de performances et l’augmentation de la quantité de données mobiles contenues dans les offres des opérateurs, la tendance pourrait définitivement être modifiée.

Difficulté et coût de maintenance du Wi-Fi

Ajoutons à cela la difficulté et le coût du développement national, couplé à l’arrivée imminente de la 5G partout dans le monde, qui promet des performances nettement supérieures à celles de la 4G, la question même de maintenir et de conserver le Wifi se pose. L’équipementier chinois, Huawei, leader mondial, défend l’abandon définitif du réseau domestique au profit de la 5G.

Le problème qui pourrait se poser à l’avenir concerne la surcharge à laquelle le réseau mobile risque de devoir faire face. Au lieu de disparaitre définitivement, le Wifi pourrait potentiellement être utilisé comme un réseau secondaire, sur lequel les utilisateurs immobiles pourraient basculer pour soulager leur réseau cellulaire. Mais pour cela, il faudrait que nos appareils réalisent automatiquement ce basculement… Affaire à suivre.

 


Pour en savoir plus

Dans l'actualité