Après des années de bataille, les opérateurs Orange et SFR auraient finalement trouvé un accord sur le déploiement de la fibre optique dans les villes moyennes, poussés par le gouvernement.

SFR pourrait récupérer 1,2 million de prises supplémentaires, en plus des 1,4 million qui lui sont déjà confiés, si l’accord noué avec Orange est signé. Ce nouveau contrat est actuellement étudié par le gendarme des télécoms, l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) qui devrait rendre son avis le 21 juin 2018.

1,2 million de prises supplémentaires

Que changerait ce nouvel accord? Selon un précédent accord, signé en 2011, Orange était censé déployer la fibre optique sur 90% des territoires des villes moyennes en France, soit une gestion de 12,7 millions de prises raccordables. Depuis qu’il a été racheté par Patrick Drahi, l'opérateur au carré rouge souhaite revenir sur le devant de la scène et a demandé à Orange le partage de cette zone.

Sous la pression du gouvernement, qui souhaite que le déploiement de la fibre s’accélère partout en France, l’opérateur historique a du plier. Ainsi, en récupérant 1,2 million de prises supplémentaires, SFR raccordera désormais 20% des foyers situés dans les villes moyennes en France, contre 10% actuellement. Pour savoir si cet accord sera effectif ou non, il ne reste plus qu’à attendre la fin du mois de juin 2018…