1. ZoneADSL
  2. Guides et Actus
  3. Comment fonctionne la technologie 5G ?
  4. 5G : l’Europe extrêmement en retard selon le think tank Idate

5G : l’Europe dramatiquement en retard selon le think tank Idate

Mise à jour le 19 février 2019 par Margaux Couturier

Selon le constat amer de Think Thank Européen Idate, l’Europe serait à la ramasse, loin derrière les Etats-Unis en matière de 5G.

92 euros par habitant

Lors d’une conférence de presse, donnée le 8 novembre 2018, le think tank européen, Idate, spécialisé dans l'économie numérique, les médias, l'internet et les télécommunications, a mis en lumière le retard inquiétant de l’Europe dans le domaine de la 5G.

L’Europe se place aujourd’hui loin derrière les Etats-Unis en termes d’investissements. « Le retard que prend l’Europe dans la 5G est grave » a affirmé Jean-Luc Lemmens, le directeur du pôle médias et télécoms de l’Idate, qui ajoute que si l’investissement par habitant dans les télécoms s’élève à 194 euros aux Etats-Unis, il est seulement de 92 euros en Europe.

50 milliards d’euros manquants

Selon Jean-Luc Lemmens, « il manque 50 milliards d’euros d’investissement par an dans l’Union Européenne ». Et qui dit moins d’investissements, dit moins de possibilités et des écarts qui se creusent avec le temps. Jacques Moulin, le directeur général de l’Idate a lui rappelé que la 5G va devenir primordiale pour de nombreux industriels de tous les secteurs d’activités, à travers l’Internet des objets notamment.

Si l’Europe continue à freiner ses investissements dans la 5G, elle devrait devenir moins attrayante pour les entreprises dans le futur, qui pourraient même la déserter pour aller s’installer dans des pays où la 5G présente le meilleur de ses possibilités. Une situation dommageable, d'autant que la 5G va représenter une véritable manne financière pour les futures entreprises. Jean-Luc Lemmes a ainsi posé la question: « Est-ce qu’aujourd’hui vous iriez vous installer dans une ville où il n’y a pas d’électricité? Bien sûr que non ».

Un rappel à l’ordre des opérateurs

Enfin, Sébastien Soriano, président de l’Arcep (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) en a profité pour rappeler à l’ordre les opérateurs français: « Peut-être que certains grands opérateurs ne sont pas très pressés de lancer la 5G. Mais ça, c’est leur problème. Le pays, lui, doit se doter d’infrastructures, car il y a des enjeux de compétitivité majeurs. J’invite donc les opérateurs à se mobiliser pour être au rendez-vous de la 5G ». En France, la 5G est prévue pour 2020.

 


Pour en savoir plus

Dans l'actualité