Une nouvelle offre Internet vient d’apparaître sur le site de SFR. Grâce à la box 4G, les foyers résidant en zone mal desservie par l’ADSL vont désormais pouvoir disposer d’un bon accès Internet à domicile via le réseau mobile. On vous explique tout.

Après Bouygues Telecom en janvier 2017 et Orange en mars 2017, c’est au tour de SFR, de proposer une box 4G à destination des Français résidant dans les Zones Non Dégroupées (ZND), ces zones peu ou mal desservies en ADSL, souvent situées en zone rurale.

Transformer un signal 4G en signal WiFI

Comment cela fonctionne? La box est capable de transformer un signal 4G en signal WiFi, offrant ainsi un Internet fixe de bonne qualité. Pour en bénéficier, les particuliers doivent répondre « aux critères d’éligibilité suivants », précise l’opérateur sur son site Internet: « résider dans une Zone Non Dégroupée (ZND) et hors zone très dense, être non éligible au Très Haut Débit, avoir un débit ADSL inférieur à 10 Mbit/sec et bénéficier d’une couverture 4G suffisante ».

L’opérateur au carré rouge promet ainsi jusqu’à 110 Mbit/sec via le réseau 4G et/ou 4G+, avec une limite de téléchargement de 200 Go mensuels et ce pour, 32,99€/mois, prix qui inclue le matériel, un routeur Huawei. Attention: dans cette offre, sans engagement, aucune option n’est proposée en plus de la box. Autrement dit, il n’est pas possible de disposer d’une offre triple play.

Un mois d’essai remboursé

Rien n’empêche toutefois de regarder la télévision par Internet avec Molotov ou myCanal par exemple, mais elle sera décomptée du quota, à raison de 1 à 2 Go par heure. Le service proposé par SFR supporte également jusqu’à 32 connexions en WiFi pour connecter tous les appareils du foyer et inclut un espace SFR Cloud de 10 Go.

Le mois d’essai est remboursé si la solution ne s’avère pas satisfaisante. Si cette offre ressemble fortement à celles proposées par Bouygues Telecom et Orange, le seul critère de sélection pour les consommateurs sera donc la qualité de la couverture 4G de ces opérateurs à leur domicile, car une bonne couverture est indispensable.

Cette nouvelle place Free au rang de petit dernier: l’opérateur, qui n’a pas encore proposé d’offre de ce type, devra néanmoins le faire d’ici la fin de l’année 2018, conformément à un accord passé entre le gouvernement et les opérateurs visant à résorber les zones blanches.