Après une année noire, Covage vient de remporter deux contrats de déploiement en zone rurale. Une vent nouveau qui relance l’opérateur d’infrastructures dans la course à la fibre optique !

L’année 2018 démarre très fort pour Covage ! Après une année noire, durant laquelle l’opérateur d’infrastructures (OI) n’a décroché aucun contrat, Covage remporte deux contrats dès le début 2017 : un signé fin janvier avec le département de l’Essonne (115 000 prises d’ici à 2020) et un autre signé début février avec l’Hérault (257 000 prises d’ici à 2022).

2 millions de foyers et entreprises

Au total, ce sont 2 millions de foyers et d’entreprises que Covage va connecter en fibre optique pour le compte de collectivités dans le cadre de réseaux d’initiative publique (RIP). L’OI reprend ainsi du service aux côtés de ses trois concurrents : Axione, Altitude - qui a remporté l’été dernier le plus grand réseau d’initiative publique dans le Grand Est (environ 1 million de prises) - et TDF.

Covage doit également compter sur la forte présence de SFR et surtout, de Orange sur tout le territoire, y compris en zone rurale. Mais Covage se sent plus motivé que jamais. « Si une carence est constatée dans certaines zones, nous sommes prêts à investir à titre privé, à la demande des pouvoirs publics locaux », a expliqué aux Echos, Pascal Rialland, le nouveau patron de Covage, arrivé à l’automne.

Des efforts concentrés

Et la force de Covage, selon Pascal Rialland, c’est que l'OI ne fait que du déploiement de fibre, à la différence des grands opérateurs qui doivent arbitrer de multiples priorités telles que les réseaux mobiles, la relation client, les droits télévisés, etc. Une manière pour Covage de concentrer ses efforts.

D’autant plus que le groupe Partners est entré dans son capital en 2016, alors chez Covage on voit un peu plus grand : « On a beaucoup plus de capacités d’investissement que les opérateurs français », a assuré le patron de Covage aux Echos. Une chose est sûre, Covage est de retour !

 


Cet article vous a-t-il aidé ?
Ajouter un commentaire