Le Très Haut Débit expliqué simplement

Le Très Haut Débit (THD), c'est quoi ? 

Toute comme le Haut Débit, le THD exprime la quantité de données transférées en un temps donné. Celles-ci peuvent prendre la forme de documents, de vidéos ou encore d'images. 

Pour mesurer cette quantité de données transférées, on utilise comme unité de mesure, le « bit ». Plus la quantité de données est envoyée rapidement, plus le débit est important. On parle donc de kilobits, megabits et gigabits. Le Très Haut Débit correspond alors à un débit supérieur à 30 Megabits par seconde. En-dessous, il s'agit du Haut Débit. 

Les quatre technologies utilisées pour le Très Haut Débit 

Pour déployer le Très Haut Débit sur le territoire français, les infrastructures s'appuient sur différentes technologies. Les voici : 

La fibre optique

Technologie ultra performante, la fibre optique permet de déployer internet jusqu'à l'intérieur des logements, mais aussi des établissements et entreprises. Le réseau câblé : Initialement utilisé par la télévision, il permet d'accéder à internet via les réseaux de télévision par câble coaxial. 

Le réseau cuivre

Réseau très répandu, le réseau cuivre est utilisé pour par les technologies DSL (ADSL, VDSL, VDSL2, etc.).

Les technologies radio

Les technologies radio que sont la 4G, satellite, WiMax, permettent toutes l'accès à internet dans les régions les plus isolés, notamments en zones rurales. 

Le déploiement de la fibre optique continue en France

Lancé au printemps 2013, le Plan France Très Haut Débit prévoit de couvrir 100 % du territoire français en très haut débit d'ici 2022. Si les particuliers sont bien évidemment directement concernés par ce plan, les administrations et les entreprises entrent également en ligne de compte. Pour atteindre cet objectif en dix ans, un investissement de 20 milliards d'euros a été planifié. Cette somme conséquente est partagée entre l'Etat, les opérateurs privés et les collectivités territoriales. Le but à terme est de faire profiter à tous les foyers français d'un réseau internet et d'une connexion "très haut débit".

Le déploiement de la fibre optique sur le territoire

Le déploiement des réseaux de fibre optique en France est une entreprise de longue haleine qui a commencé il y a plus de vingt ans.

La première phase du déploiement a consisté à créer de grands axes afin de structurer le territoire français. Dans un second temps, ces axes principaux ont peu à peu été complétés par des réseaux de collecte. Ce sont ces réseaux intermédiaires qui sont toujours en cours de déploiement.

Il a fallu attendre le début des années 2000 pour que cette technologie soit peu à peu proposée aux particuliers. Pour couvrir uniformément la France, le Plan France Très Haut Débit a divisé le territoire en deux zones :

  • Les grandes agglomérations et les chefs-lieux de département où les opérateurs privés ont déployé et continuent à déployer des réseaux FTTH. 3 600 communes et pas moins de 57% de la population y sont concernés.
  • Les zones situées en dehors des grandes agglomérations où les collectivités territoriales ont déployé et continuent à déployer des réseaux publics. Dans ce cadre, on trouve des réseaux FTTH, satellite, Wimax et 4G. Ici, les travaux sont co-financés par les opérateurs et des subventions publiques.

Fin juin 2019 : l'état des lieux de l'Arcep

Selon l'Observatoire de l'Arcep, fin juin 2019, 15,6 millions de locaux étaient éligibles à la fibre optique jusqu'à la maison (FttH). A la même date, 21,6 millions de locaux étaient éligibles au très haut débit, toutes technologies confondues, dont 15,4 millions situés en dehors des zones très denses. 

Dans ce cadre, les déploiements de la fibre optique sur la partie horizontale (le long des routes et des rues), se sont considérablement accéléré au cours des dernières années. L'Arcep a noté une utilisation croissante du réseau Orange, les différents opérateurs louant des infrastructures de génie civil d'Orange afin d'y développer leur réseau FTTH ou FTTLa.

carte deploiement ftth 2019

Etat des déploiements des réseaux FttH au 30 juin 2019

© Autorité de régulation des communications électroniques et des postes

Du côté des opérateurs : mutualisation des réseaux et concurrence

La mutualisation des réseaux : un enjeu de taille pour les opérateurs

La mutualisation des réseaux de fibre optique est faite au bénéfice du consommateur, qui a alors l'opportunité de choisir entre différentes offres d'abonnement, mais également au bénéfice des opérateurs qui peuvent ainsi co-investir dans le déploiement des réseaux et partager les coûts des travaux.  

On parle de mutualisation des réseaux lorsque l'accès aux fourreaux existants est possible et lorsque les parties terminales des réseaux THD sont mutualisées. Au cours de l'année 2010, l'Arcep avait autorisé la location des fourreaux, alors uniquement détenus par France Télécom.

  • Les fourreaux sont des gaines enterrées qui protègent les câbles téléphoniques : leur faible occupation permettait de développer facilement le THD.
  • Mutualiser la partie terminale des réseaux permet de faire jouer la concurrence entre les différentes offres de fibre optique. L'opérateur qui a déployé le réseau jusqu'à l'immeuble s'ouvre à la concurrence et ne détient pas le monopole.

En juin 2019, l'Arcep indiquait que la mutualisation avait largement progressé et qu'elle concernait à présent 84% des lignes du réseau national Ftth, soit 13 millions de lignes. 

carte france ftth arcep mutualisation reseaux

Etat des déploiements et mutualisation des réseaux FttH au 30 juin 2019

© Autorité de régulation des communications électroniques et des postes

Le futur de la fibre optique en France 

Orange fait également partie des opérateurs sur lesquels les abonnés vont pouvoir compter dans les années à venir. Considéré comme le premier opérateur FTTH. Selon ses propres chiffres datant de 2020, Orange déclare avoir mis en place plus de 12,5 millions de prises déjà éligibles à la Fibre fin 2019 et promet 20 millions de prises FttH pour la fin 2021. 

SFR est deuxième du classement des opérateurs en terme de prises FttH installées en France, après Orange. Free et Bouygues essuient un retard conséquent sur leurs concurrents. 

Vous souhaitez raccorder votre logement à la fibre ? Découvrez notre guide dédiée au raccordement à la fibre optique d'un immeuble puis appartement. Vous habitez une maison individuelle ? Nous avons également dédié un guide au raccordement d'un logement individuel à la fibre optique.


Recommanderiez-vous cet article ?
Ajouter un commentaire