1. Guides et Actus
  2. 26% des 18-34 ans préfèrent vivre sans sexe que sans leur smartphone

26% des 18-34 ans préfèrent faire voeux d’abstinence que de se passer de leur smartphone

Mise à jour le 24 octobre 2018 par Margaux Couturier

Plutôt un an sans sexe ou sans smartphone ? Selon YouGov, un quart des Français 18-34 ans opteraient pour la première option.

Neuf sur dix y abritent des informations intimes

La dernière étude de YouGov commandée par le spécialiste de la cyber sécurité Kaspersky Lab nous renseigne fortement sur la relation particulière qu’entretiennent les Français âgés de 18 à 34 ans avec leur smartphone.

On apprend ainsi que 91% d’entre eux abritent dans leur smartphone des informations personnelles ou intimes, notamment des photos ou vidéos de leurs famille (79%) ou amis (75%). 6% y ont également des photos d’eux nus ou osées (4%).

Les sondés restent attachés aux réseaux sociaux, notamment Facebook (84% des 18-34 ans), ou encore à Google (73%). Si 98% des jeunes Français utilisent leur téléphone pour se connecter à au moins un service web, 17% admettent visiter régulièrement des sites porno et 10% utiliser fréquemment des sites ou applications de rencontre.

86% craignent trouver du contenu d’eux sur Internet publié sans leur consentement

Sur Internet, les jeunes Français n’ont pas de problème à partager des contenus d’eux en sous-vêtements ou maillot (39%), voire des parties intimes de leur corps (27%) ou des photos à caractère sexuel (13%).

Près d’un sondé sur deux déclare ainsi avoir déjà reçu du contenu à caractère intime (45%), même d’un inconnu (19%). Et pourtant, 92% des jeunes Français estiment qu’il est dangereux de partager ce type de contenu sur Internet ou même des images d’eux habillés (15%).

Ils sont même près de 9 sur 10 à craindre de trouver du contenu d’eux publié sans leur consentement (86%), mais un sur 10 à envisager d’en partager pour se venger.

Renoncer aux plaisirs charnels plutôt qu’à son smartphone

Enfin, dernier élément plus que surprenant que nous apprend le sondage: 26% des interrogés préféreraient vivre un an sans sexe plutôt que d’abandonner leur précieux smartphone, soit près d’un quart d’entre eux!

Et ils sont encore plus nombreux à ne pas savoir vers où va leur préférence (29%). Inquiétant vous avez dit?

 


Pour en savoir plus

Dans l'actualité