1. Guides et Actus
  2. 500 millions d’euros prêtés à Nokia pour rester dans la course de la 5G

L’UE prête 500 millions d’euros à Nokia pour la 5G

Mise à jour le 05 septembre 2018 par Margaux Couturier

En vue du plan Juncker, Nokia va bénéficier d'un prêt de 500 millions d'euros afin d'accélérer ses recherches dans le réseau 5G.

500 millions d’euros, c’est le montant du prêt octroyé à Nokia par la Banque européenne d’investissement (BEI), soutenue par le Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI), le 27 août 2018.

Accélérer la recherche et le développement de la 5G

Grâce à ce prêt, le groupe finlandais d’équipements de réseaux va pouvoir « accélérer la recherche et le développement (R&D) de la technologie 5G, la norme de télécommunication mobile de nouvelle génération », a précisé Nokia dans un communiqué officiel. Un développement précieux puisque rappelons-le : d’ici 2025, 1,2 milliard de personnes à travers le monde devraient avoir accès aux réseaux 5G.

« Pour que l'Europe puisse tirer parti des nouvelles technologies, il faut des investissements soutenus. C'est pourquoi le Plan d'investissement pour l'Europe joue un rôle crucial. » a commenté Jyrki Katainen, vice-président de la Commission européenne chargé de l'emploi, de la croissance, de l’investissement et de la compétitivité.

Huawei, Nokia et Ericsson

Le vice-président a ensuite ajouté : « Je suis ravi que, avec l'accord d'aujourd'hui, le Plan contribue aux activités de recherche et développement de Nokia dans plusieurs pays européens pour faire progresser le développement de la technologie 5G. »

Depuis que la demande d’équipements mobiles 4G a atteint un pic en 2015, les équipementiers du secteur - dominés par le chinois Huawei et les deux groupes nordiques, Nokia et Ericsson - sont en effet confrontés à des difficultés de croissance et cherchent ainsi de nouveaux relais via la 5G.

La Chine et les Etats-Unis avancent rapidement

« Nous devons comprendre que la Chine et les Etats-Unis avancent rapidement sur la 5G. Il est très important que des entreprises européennes participent à cette compétition », a développé Alexander Stubb, le vice-président de la BEI, au quotidien finlandais Helsingin Sanomat.

Nokia devrait ainsi être très bien positionné pour développer le marche 5G en Europe et dans le monde. Preuve en est : le mois dernier, le groupe a signé un contrat pluriannuel de 3,5 milliards de dollars avec T-Mobile, l’opérateur de téléphonie mobile américain, soit le contrat le plus important sur la 5G… au monde !

 


Pour en savoir plus

Dans l'actualité