1. Guides et Actus
  2. Huawei pourrait être exclu par l’UE des réseaux 5G

L’UE envisage d’exclure Huawei des réseaux 5G

Mise à jour le 05 février 2019 par Margaux Couturier

Selon l'agence Reuters, l’Union européenne pourrait définitivement écarter l’équipementier chinois Huawei des réseaux mobiles 5G.

Modifier une loi de 2016 sur la cybersécurité

Selon quatre hauts responsables européens, interrogées par l’agence Reuters, l’UE songerait à exclure de manière définitive des réseaux 5G l’équipementier chinois Huawei, par le biais de plusieurs mesures. L’une des options discutées par la Commission européenne consisterait à modifier une loi de 2016 sur la cybersécurité, qui oblige les entreprises impliquées dans des infrastructures jugées critiques de prendre des mesures de sécurité appropriées. 

En incluant les réseaux 5G dans la définition de ces infrastructures critiques, cette loi pourrait empêcher les opérateurs européens d’utiliser des équipements fabriqués par une entreprise soupçonnée d’espionnage. Selon les informations de Reuters, si ces démarches n’en sont encore qu’à un stade très préliminaire, Bruxelles pourrait bien suivre les pas des Etats-Unis en interdisant définitivement les équipements de Huawei au sein de l’UE cette fois-ci. 

Aucune preuve tangible

Avec un chiffre d’affaires de 81,7 milliards d’euros en 2017, Huawei occupe la place de leader du marché mondial des équipementiers télécoms. Depuis la rentrée 2018, le mastodonte chinois essuie de nombreuses accusations d’espionnage, lancées par les Etats-Unis, puis soutenus par de nombreux pays dont l’Australie, le Japon et la Nouvelle-Zélande. Attention : jusqu’à présent, aucune preuve tangible n’a permis d’étayer ces soupçons. 

Du côté de Huawei, une porte-parole a déclaré que l’entreprise était « déterminée à coopérer avec les institutions européennes pour développer des normes de cybersécurité pour l’Europe ». Rappelons qu’en décembre 2018, Ken Hu, le président de Huawei, annonçait l’investissement par l’entreprise de 1,76 milliard d’euros au cours des cinq prochaines années dans la cybersécurité. Cela suffira-t-il à rassurer ses potentiels partenaires ? Rien n’est moins sûr…

 


Pour en savoir plus

Dans l'actualité