Un jour après la mise en demeure d’Orange par l’Arcep, le secrétaire général de l’opérateur, Nicolas Guérin, a répondu aux accusations de l’Autorité dans une interview donnée aux Echos.

« La mise en demeure a quelque chose de décalé »

Plusieurs semaines après les vagues de plaintes formulées par ses concurrents et le lendemain de la mise en demeure par l’Arcep (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes), le secrétaire général de Orange, Nicolas Guérin, a réagi et s’est exprimé dans une interview donnée aux Echos le 24 octobre 2018: « Certains chiffres sont erronés: ce ne sont pas 9 millions de foyers qui sont concernés (…) mais 2 millions de clients (…). »

Avant d’ajouter: « Le régulateur est dans son rôle, mais la mise en demeure a tout de même quelque chose de décalé. (...) L'Arcep estime que les événements naturels auxquels nous avons dû faire face ne 'revêtent pas un caractère nouveau'. Mais qui pouvait prévoir les 650 000 impacts de foudre en 2018, les inondations dans l'Aude, ou les 89 tonnes de cuivre volées en France en quelques mois ? ».

« Nous ne paierons aucune amende »

Si le secrétaire général reconnaît qu'il y a « forcément des aléas sur un réseau mis en place il y a cinquante ans », il défend toutefois la réactivité du support d'Orange en pointant un nombre d'interventions techniques « en hausse », selon lui. 

Nicolas Guérin regrette également que le montant de la redevance que versent à Orange les autres opérateurs pour la location du cuivre ait été fixé par l'Arcep sur le coût des interventions d'il y a deux ans. « Nos concurrents devraient payer bien plus, cela serait parfaitement légitime vu nos efforts pour maintenir une qualité de service », estime-t-il.

Quant à l’amende - d'un montant pouvant approcher le milliard d’euros - que pourrait à avoir à payer l’opérateur si la situation n’évolue pas dans le bon sens, le secrétaire général de Orange la balaye d’un revers de la main: « Nous ne paierons aucune amende. Nous allons rétablir la situation sur chacun des paramètres soulevés par l’Arcep ». Reste à voir si la qualité des services liés au réseau ADSL en France va être nettement améliorée dans les mois à venir…

 


Cet article vous a-t-il aidé ?
Ajouter un commentaire