1. Guides et Actus
  2. Obsolescence programmée : Apple et Samsung sanctionnés en Italie

Obsolescence programmée : l’Italie sanctionne Apple et Samsung

Mise à jour le 19 février 2019 par Margaux Couturier

Apple et Samsung ont été condamnés par l'autorité italienne Antitrust à une lourde amende pour "obsolescence programmée".

« Pratiques commerciales malhonnêtes »

Vous avez tous déjà entendu parler de l’obsolescence programmée; cette stratégie commerciale qui consiste à réduire la durée de vie d’un appareil ou d’un produit afin de provoquer un nouvel achat, plus prématurément que prévu. En Italie, l’Antitrust, l’autorité garante de la concurrence, a enquêté sur cette menace. Bilan: l’Autorité a infligé à Apple et Samsung des amendes respectives de 10 millions et 5 millions d’euros. « Les sociétés du groupe Apple et du groupe Samsung ont mis en oeuvre des pratiques commerciales malhonnêtes », a conclu l'Autorité à l'issue de sa propre enquête.

Mises à jour de logiciels non adaptés

Des mises à jour des logiciels sur des téléphones Apple et Samsung auraient ainsi « provoqué de graves dysfonctionnements et réduit de manière significative les prestations, accélérant de cette manière la substitution de ces derniers », comme l’explique l’Antitrust dans un communiqué officiel. Concrètement, Samsung aurait poussé les propriétaires de ses smartphones Note 4 à installer une nouvelle version d’Android, prévue pour un autre modèle, le Note 7, provoquant délibérément des problèmes aux propriétaires, la nouvelle version du système n’étant pas adaptée à ce modèle de téléphone.

Première institution au monde à franchir le pas

Pour Apple, le constat est le même: les propriétaires des iPhone 6 ont été poussés à installer un système développé et conçu pour l’iPhone 7. Résultat: en mettant à jour ce système, les propriétaires d’iPhone 6 ont rencontré des difficultés à utiliser leur téléphone. L’Autorité italienne semble ainsi être la première institution au monde à avoir franchi le pas et prononcé une sanction contre un mastodonte.

 


Pour en savoir plus

Dans l'actualité