Totalement hors-service suite au passage de l’ouragan Irma, le réseau mobile reprend progressivement son activité sur les îles dévastées par la catastrophe. Pour le réseau fixe et Internet, cela devrait prendre plus de temps.

Il s’agit de l’ouragan le plus puissant jamais enregistré dans l’Atlantique. D’une taille proche de celle de la France, et d’une puissance de catégorie 5, le maximum sur l’échelle d’intensité des ouragans, le cyclone Irma a frappé de plein fouet les Caraïbes ce mercredi 6 septembre.

Le réseau mobile partiellement rétabli

Au moins 17 mots et plus de cent blessés. Le bilan provisoire humain est lourd. Sans compter, les dégâts matériels. A Saint-Martin et à Saint-Barthélémy, deux îles situées à 250 km de la Guadeloupe où les rafales de vent ont dépassé les 300 km/h, 60% des habitations restent inhabitables selon les différentes collectivités.

Concernant les télécommunications, l’opérateur Orange a annoncé jeudi 7 septembre que les liaisons mobiles vers Saint-Martin et Saint-Barthélémy avait été rétablies, après un état total de hors-service dû au passage de l’ouragan. La couverture des deux îles reste cependant partielle et le trafic largement saturé en raison des nombreux appels émanant et arrivant sur les îles.

« Les liaisons vers les deux îles sont rétablies et les villes de Gustavia (Saint-Barthélémy) et Marigot (Saint-Martin) disposent de nouveau d’un réseau mobile » a précisé Orange, ajoutant qu’un rétablissement complet prendra plus de temps mais reste la « priorité ».

Les réseaux fixe et Internet en suspend

Concernant le retour du réseau téléphonique fixe et Internet, cela pourrait en revanche prendre plus de temps, Orange ne disposant pas pour l’heure d’un bilan détaillé des dégâts occasionnés par la catastrophe.

« Cela va être plus long sur le réseau fixe, notamment parce que l’électricité n’est pas encore de retour » a expliqué Orange. En effet, il faudra « des semaines et des mois » pour un retour à la normale de l’électricité dans les deux îles, a prévenu EDF.

L’opérateur Orange devrait envoyer des renforts depuis la Guadeloupe et la Martinique dans les jours à venir afin d’accélérer le processus de remise en service du réseau de téléphonie fixe, dès le feu vert donné par l’Etat, qui prendra en charge l’acheminement des équipes. Ce qui devrait être effectif dans les jours à venir.