C’est officiel. L’opérateur Free fait son entrée sur le marché de la SVOD, en acquérant 20% du capital de CanalPlay, le service de vidéo à la demande par abonnement de CANAL+.

Après la vente de son service Free Home Video en 2011, Xavier Niel, le fondateur de Free, remet le pied à l’étrier et refuse de capituler face aux géants de la SVOD en entrant au capital de CanalPlay en 2016.

Une opération qui s’est faite en toute discrétion, comme le rapporte le magazine L’Express. Aucun communiqué n’a été émis par le groupe Illiad, la maison-mère de l'opérateur français.

500 000 abonnés contre 1,6 million pour Netflix

Pourtant CanalPlay n’est aujourd’hui pas au meilleur de sa forme. Avec l’arrivée du géant américain Netflix en France en 2014, le groupe CanalPlay a connu une baisse de son chiffre d’affaires de l’ordre de 16% en 2016, soit 6,3 millions d’euros de pertes.

Et en 2016, CanalPlay affichait moins de 500 000 abonnés, contre plus de 700 000 à la mi-2015 alors que Netflix cumule aujourd'hui en France 1,6 millions d’abonnés.

Mais l’ogre Netflix n’est pas le seul responsable de ce déclin. SFR a retiré CanalPlay de certains de ses forfaits 4G depuis le lancement de son service maison SFR Play.

Un choix judicieux alors pour Free ? Seul l’avenir nous le dira. Une fois est sûre, à l’heure où les opérateurs télécoms développent leurs propres plateformes vidéo, comme SFR avec Play en France, Telefonica avec Yomvi en Espagne et Comcast avec Streampix aux Etats-Unis, il serait dommageable de ne pas tenter sa chance.