1. Guides et Actus
  2. Internet fixe : Orange dénonce les tarifs très bas de ses concurrents

Internet fixe : Orange dénonce les tarifs agressifs de ses concurrents

Mise à jour le 19 février 2019 par Margaux Couturier

Le PDG d'Orange dénonce la « politique de prix très agressive sur l’ADSL » de ses rivaux, mettant en péril le Plan France THD.

Des offres à moins de 10 ou 5 euros par mois

Une connexion Internet fixe ultra-rapide pour tous les Français d’ici à 2022? Voilà l’un des objectifs principaux fixés par le gouvernement dans le cadre du Plan France Très Haut débit. Mais cet objectif, peu réaliste actuellement, a été une nouvelle fois remis en cause par Stéphane Richard, le PDG d'Orange, mercredi 19 septembre 2018 lors d’une audition devant la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale.

Selon le PDG, la « politique de prix très agressive » de ses concurrents sur l’Internet fixe représente un problème majeur. « Il y a des offres à moins de 10 ou 5 euros pour un abonnement mensuel à l’ADSL » a expliqué Stéphane Richard, en ajoutant que ces dernières constituent un véritable « danger ».

L’ADSL largement privilégiée par les Français

En effet, cette « concurrence à prix cassé », cette « vente à perte », retarderait l’adoption de la fibre optique par les Français. Les consommateurs seraient en effet très heureux de payer peu cher pour leur Internet fixe par mois grâce à l’ADSL, qu’ils privilégient encore très souvent face à la fibre optique, plus onéreuse.

A quoi bon donc pour Orange déployer un nouveau réseau fibre à grands frais si les Français ne suivent pas? C’est en ce sens que le PDG d’Orange a souhaité « alerter » les élus. « C’est bien de construire la fibre, c’est encore mieux si les Français l’utilisent », a conclu Stéphane Richard, un brin agacé.

 


Pour en savoir plus

Dans l'actualité