Quatre mois après leur union forcée, le fonds activiste américain, Elliot, et le groupe de Vincent Bolloré, Vivendi, tous les deux au conseil d’administration de Telecom Italia, continuent à s’affronter.

Alors que le 5 septembre 2018, Vivendi a dénoncé dans un communiqué officiel la « gestion désastreuse de Telecom Italia » par le fonds américain Elliott, ce dernier a répondu à l’attaque cinq jours plus tard, le 10 septembre.

Renvoi de balle

« Comment Vivendi peut-il se dédouaner de ses responsabilités alors qu’il a été aussi longtemps aux affaires ? », questionne Elliott, qui rappelle au groupe de Vincent Bolloré que c’est lui qui a pourtant bel et bien nommé l’actuel directeur général, l’Israëlo-Brésilien, Amos Genish.

Elliott souligne également dans son communiqué qu’il n’a jamais promis un doublement du cours de Bourse, contrairement à ce qu’affirme Vivendi, mais bien une augmentation du titre, à condition que ses recommandations soient adoptées. Ce qui n’a toujours pas été fait par le conseil.

Vivendi souhaite reprendre la main

« Nous sommes en train d’exécuter un plan conçu et approuvé par Vivendi », a affirmé vendredi 7 septembre Fulvio Conti, le président de Telecom Italia, choisi par Elliott, comme le rapporte le quotidien Le Monde.

En effet depuis le 4 mai 2018, Vivendi qui était jusque là le premier actionnaire avec 24% du capital, a perdu la majorité au conseil d’administration au profit d’Elliott. Des rumeurs affirment que le groupe pourrait bien essayer de pousser à la porte le fonds américain Elliott.

Percée d’Iliad en Italie 

L’une des raisons principales de ces affrontements interposés ? Les mauvais chiffres de Telecom Italia. Depuis l’arrivée d’Elliott, le titre a perdu 38% en Bourse. Pourtant, l’explication de ces mauvais chiffres peuvent également se trouver ailleurs.

Le 29 mai 2018, Iliad a fait son entrée sur le marché italien. En quelques mois, l’opérateur français a conquis 2 millions de clients grâce à ses prix défiants toute concurrence sur le marché mobile.

 


Cet article vous a-t-il aidé ?
Ajouter un commentaire