Alors que les plateformes de SVOD ne cessent de se multiplier outre-Atlantique, à terme, les entreprises américaines pourraient définitivement retirer leurs contenus des plateformes françaises.

A la suite du succès planétaire de Netflix, de nombreuses plateformes américaines ont vu le jour. Parmi elles: Amazon Prime, Disney+, ou encore, WarnerMedia, qui sera lancée dans quelques mois. Tous ces services de vidéos à la demande (SVOD) made in US sont dotés d’un pouvoir d’attraction et d’une force de frappe impressionnants.

La fin de précieux partenariats

Problème: en France, certaines plateformes, telles que OCS et Canal+, redoutent l'arrivée de ces nouveaux services américains sur le marché déjà très concurrentiel de la SVOD. Jusqu’ici, grâce de précieux partenariats, les plateformes françaises étaient capables de proposer à leurs abonnés notamment l'accès à des séries américaines seulement 24 heures après leur diffusion, comme Game of Thrones par exemple.

Grâce à ces contenus américains exclusifs, les plateformes françaises parvenaient à attirer et séduire de nouveaux abonnés. Mais ces derniers mois, les accords entre les entreprises françaises et américaines se seraient fortement fragilisés selon les informations du journal Les Echos. « Les chaînes payantes françaises sont très inquiètes », a indiqué un professionnel de la télévision aux Echos.

Rapatriés des plateformes françaises vers les futures offres

Concrètement, par souci d'exclusivité, certaines plateformes de SVOD américaines ont déjà commencé à retirer leurs contenus des plateformes françaises. L’exemple le plus parlant est Disney+, dont les films Disney, Marvel et Star Wars, vont totalement disparaitre chez des plateformes françaises. Pour en profiter, les abonnés n’auront qu’une seule option: souscrire au service Disney+.

Mais rassurons-nous: ce changement devrait être progressif. Une question subsiste encore: dépourvus de ces contenus exclusifs et donc extrêmement attractifs, comment les plateformes françaises vont-elles parvenir à continuer à séduire de nouveaux abonnés? La suite, dans le prochain épisode.


Cet article vous a-t-il aidé ?
Ajouter un commentaire