C’est une grande première en France : plus d’un logement sur 5 est désormais éligible à la fibre, selon le dernier baromètre de la couverture numérique en France réalisé par ZoneADSL et publié au deuxième trimestre 2017.

Plus de 20% des logements raccordés à la fibre optique

Si au deuxième trimestre 2017, 99,4% des habitations françaises ont accès à Internet, la part de logements éligibles à la fibre optique vient de franchir la barre des 20% : actuellement, 21,2% des habitations ont accès à cette technologie selon le dernier baromètre réalisé par ZoneADSL. Au premier trimestre 2017, cette part était de 19,5% et au second trimestre 2015 de 10,5%, soit un taux de croissance de +10,7% en deux ans.

De son côté, le taux de logements éligibles au très haut débit (>30Mbit/s) poursuit sa progression, en atteignant 52,2% au deuxième trimestre 2017. 18 296 municipalités sont ainsi concernées. Au premier trimestre 2017, ce taux était de 50,5% - franchissant ainsi pour la première fois en France la barre des 50% -, contre 43,7% au deuxième trimestre 2015, soit un taux de croissance de +8,5% en deux ans. Une évolution fortement liée à la progression du nombre de logements éligibles à la fibre optique, principale technologie du THD.

Depuis 2015, Zone ADSL, comparateur des offres Internet, mobile et high-tech, publie chaque trimestre sur son site Internet un état des lieux complet de l’état de la couverture numérique en France, en s’appuyant sur les données fournies par la Mission Très Haut Débit, par l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) et par les opérateurs.

Plan Très Haut Débit : un retard à prévoir par rapport aux objectifs fixés 

Malgré ces progressions notables, des retards sont toutefois à prévoir quant aux objectifs fixés par le gouvernement dans le cadre du plan France Très Haut Débit, lancé en 2013. En décembre dernier, le Premier ministre, Edouard Philippe, a pourtant rappelé que ces objectifs restaient inchangés : selon le gouvernement, tous les Français devraient profiter du très haut débit d’ici 2022 et de la fibre d’ici 2025.

Mais dans les faits, ces objectifs ne semblent pas réalistes. En se basant sur le taux de croissance annuel moyen du nombre de logements éligibles à la fibre et au THD en France entre le second trimestre 2017 et le second trimestre 2015, plusieurs années supplémentaires seraient nécessaires pour les atteindre véritablement.

En effet, avec un taux global d’habitations éligibles à la fibre de 21,2% en 2017 et une croissance moyenne de 5,9% par an, l’accès à un taux de 100% nécessiterait treize années, soit un résultat atteint en 2030 et non en 2025. De la même manière, avec un taux global de logements éligibles au THD de 52,2% en 2017 et une croissance moyenne de 4,6% par an, dix années permettraient d’atteindre un taux de 100%, soit en 2027, et non en 2022.

S’il ne s’agit que de prévisions linéaires basées sur le rythme de déploiement du réseau ces deux dernières années, une progression est cependant à noter comparé au bilan réalisé par ZoneADSL au premier trimestre 2017. Autre élément encourageant : grâce à la nouvelle pression formulée par le gouvernement en décembre dernier envers les opérateurs concernés, les objectifs pourraient être atteints plus rapidement que prévu. Du moins, c’est ce que l'on espère…